Le Louvre est le plus grand musée du monde en termes d’espace d’exposition et présente une collection de près de 40 000 objets et œuvres, couvrant toutes les formes d’art et plusieurs millénaires d’histoire. Peu de musées au monde sont aussi prestigieux et regorgent de chefs-d’œuvre que le musée du Louvre.

Étant donné qu’il est pratiquement impossible de tout voir, notre conseil est de planifier votre visite bien à l’avance en préparant un programme ciblé sur vos intérêts et, une fois à l’intérieur, de toujours garder un plan du musée à portée de main pour ne pas risquer de vous perdre parmi ses plus de 14 km de salles et de couloirs.

Les collections du musée du Louvre sont réparties sur 5 niveaux (-2, -1, 0, 1 et 2) et 3 ailes communicantes portant le nom de 3 célèbres personnalités françaises : Richelieu (Armand Jean du Plessis de Richelieu 1585 – 1642, ministre du roi Louis XIII), Sully (Maximilien de Béthune, duc de Sully 1559- 1641, ministre des finances du roi Enrivo IV de Bourbon) et Denon (Dominique Vivant Denon 1747- 1825, premier directeur du musée du Louvre).

Mais quels sont les principaux chefs-d’œuvre du Louvre que vous devez voir ? Si vous visitez ce musée pour la première fois et que vous souhaitez avoir un aperçu des œuvres les plus célèbres, suivez nos conseils et ne manquez aucune des œuvres que nous avons sélectionnées pour vous.

1. La Joconde

Qui ne connaît pas la Mona Lisa de Léonard de Vinci ? Il ne serait même pas nécessaire de le mentionner, car il s’agit de l’une des œuvres d’art les plus célèbres au monde. Également connu sous le nom de Mona Lisa, le tableau est exposé au premier étage de l’aile Denon, où il est toujours entouré d’une foule d’admirateurs. Exécuté entre 1503 et 1506, il reste à ce jour une œuvre mystérieuse et fascinante. L’identité de la femme est incertaine : selon la tradition, il s’agirait de Lisa Gherardini, épouse de Francesco del Giocondo, dont dérive le nom de l’œuvre.

Aujourd’hui encore, la Joconde fascine pour sa pose naturelle et sa silhouette vibrante, rendue par le célèbre sfumato, la technique de peinture mise au point par Léonard de Vinci. Par de légères couches de peinture à l’huile, la velouté, Léonard a réussi à créer une figure évanescente, mais en même temps à incarner sa présence.

2. La vierge des rochers

Outre la Joconde, le Louvre abrite un autre célèbre chef-d’œuvre de Léonard de Vinci, la Vierge des rochers, une huile sur bois transportée sur toile datant de 1483-1486. Exposée au premier étage de l’aile Denon, elle est l’une des plus belles peintures à thème religieux du génie de la Renaissance. L’œuvre célèbre le mystère de l’Incarnation à travers les figures de Marie, de Jésus-Christ et de Saint Jean Baptiste.

Le titre fait allusion à la scène que l’on peut voir derrière le groupe sacré, dans laquelle un paysage fantastique, avec des grottes et des rochers saillants, crée une vaste pénombre autour des personnages, en se dégradant vers une luminosité lointaine. Curiosité : il existe également une deuxième version de la Vierge des Rochers, conservée à la National Gallery de Londres, qui présente quelques variations iconographiques.

3. Venus de Milo

À ne pas manquer, la Vénus de Milo, une sculpture en marbre de Paros sans les bras et le socle d’origine, représente Aphrodite, la déesse de l’amour, et incarne l’idéal de beauté féminine dans la Grèce antique. Située au rez-de-chaussée de l’aile Sully, cette sculpture est le plus bel exemple d’art grec exposé au Louvre.

Découverte par hasard par un agriculteur sur l’île de Milos en 1820, elle a probablement été réalisée par Alexandre d’Antioche vers 100 avant J.-C., pendant la période hellénistique, bien que son style simple la rattache à la statuaire grecque classique. L’épisode de la vie de la déesse auquel la sculpture fait référence n’est pas connu avec précision : selon certains spécialistes, il s’agirait d’une représentation de Vénus Victrix remettant la pomme d’or à Pâris.

4. Nike de Samothrace

Outre la Vénus de Milo au Louvre, vous pourrez admirer la célèbre Nike de Samothrace, une sculpture hellénistique taillée dans du marbre blanc de Paros et du marbre gris de l’île de Rhodes, datable de 200 à 190 avant J.-C.. La sculpture, à laquelle il manque aujourd’hui la tête et les bras, a été découverte en 1863 dans un état fragmentaire par l’archéologue français Charles Champoiseau sur l’île de Samothrace, d’où elle tire son nom. La statue représente la déesse de la Victoire (Nike en grec) sous la forme d’une femme ailée posant sur la proue d’un navire de guerre. Exposée au rez-de-chaussée de l’aile Denon, cette sculpture a eu une grande influence sur le monde de l’art.

5. Cupidon et Psyché

Le Louvre abrite l’une des statues les plus belles et les plus populaires de l’histoire de l’art, le groupe de sculptures de Cupidon et Psyché. Réalisée entre 1787 et 1793 par le sculpteur Antonio Canova, l’œuvre représente le mythe tiré des Métamorphoses d’Apulée, dans lequel Cupidon rend la vie à sa bien-aimée, en la ranimant d’un baiser. Antonio Canova est considéré comme le plus grand représentant du néoclassicisme, le mouvement culturel européen apparu entre la seconde moitié du XVIIIe siècle et la première décennie du XIXe siècle, qui a remis en vogue le modèle classique de l’art gréco-romain.

Avec cette œuvre, le sculpteur a atteint la perfection grâce à un équilibre minutieux des formes et à l’harmonie des gestes et des proportions. Au Louvre se trouve également une autre version moins célèbre de Cupidon et Psyché, également de Canova, où le couple est toutefois en position verticale, représenté debout.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.